• Accueil
  • > Recherche : coiffure elisa lemonnier

Résultats de la recherche pour ' coiffure elisa lemonnier '

Les formations en coiffure

img5983.jpg

Dans certaines salles, les élèves s’entraînent sur des têtes garnies de cheveux naturels (originaire d’Inde) pour les concours ou artificiels pour l’entrainement quotidien. Au début de l’année les cheveux de ses têtes sont longs et permettent aux élèves d’effectuer des coupes de plus en plus courtes. Ces apprentis coiffeurs s’entraînent à faire des teintures, à réaliser des mises en plis sèches…

D’autres salles sont organisées comme de vrais salons de coiffure où les élèves reçoivent deux fois par semaine des clients volontaires. Les coiffures réalisées a cette occasion, seront présentées aux examens.

img59891.jpg

Les diplômes qui correspondent au formations de coiffure du Lycée Elisa Lemonnier sont :

  • CAP Coiffure (2 ans);

  • CAP Coiffure en accéléré (1 ans) avec en mention Complémentaires : styliste Visagiste (MC-SV), coloriste-permanentiste (MC-CP), Perruquier Posticheur Expert (MC-PPE) ;

  • Brevet Professionnel (2 ans) Styliste Visagiste (BP-SV) ou Coloriste Permanentiste (BP-CP). 

Des brochures en pdf donnent tous les détails sur ces formations, depuis le site du Lycée Elisa Lemonnier, aux adresses suivantes : http://www.elisa-lemonnier.fr/formations/brochures/coiffure.pdf et http://www.elisa-lemonnier.fr/formations/brochures/coiffure-mc.pdf 

Les métiers de la coiffure comptent parmi les métiers de l’artisanat. L’évolution de ce secteur professionnel est particulièrement positive actuellement : elle est en deuxième position dans le secteur de  l’artisanat. 

A Paris, peu d’ établissements permettent de se préparer à ces métiers : le CFA de la coiffure Ambroise Croisat dans le 18ème, et deux établissements privés : le Centre Marcel Lamy dans le 18ème et l’Ecole Pigier dans le 9ème.

Lors de la visite dans les salles de cours du Lycée Elisa Lemonnier, nous avons été surpris que les élèves s’entraînent avec de vrais cheveux !  Les coiffures mises en oeuvre ce jour-là étaient très artistiques, abstraites.   

img59971.jpg

 

Pour travailler dans la coiffure, il faut aimer la relation avec les clients, l’accueil, avoir une bonne qualité de l’écoute, savoir dnner des conseils personnalisés, avoir le goût de satisfaire une clientèle ! Enfin, il faut également être créatif et minutieux. 

img5985.jpg

Il faut avoir un CAP coiffure ou un niveau BAC Pro coiffure au minimum pour commencer à exercer ce métier. Il faut alors se faire embaucher dans un salon, soit ouvrir son propre salon après son diplôme si on a assez d’argent. Les titlaires d’un BP ou d’un BM permettent de former des apprentis.  Les horaires de travail sont irréguliers, les pause déjeuner dépendent de l’affluence et les journées qui finissent a 19heures sont rares. Le salaire est entre 1 300 et 1 500 euros brut par mois. 

S.Catalafini et O. Assal-Weill, 3ème Découverte Professionnelle

La mode au Lycée Elisa Lemonnier

img5981.jpgNous sommes allés aux portes ouvertes du lycée professionnel Elisa Lemonnier, nous allons vous parler du secteur de la mode. En arrivant, nous avons pu remarquer une grande quantité de matériel professionnel (fers à repasser, machines à coudre industrielles, mannequins…). Lorsque nous sommes arrivés dans l’atelier, un petit groupe d’élève travaillait sur un projet guidé par leur professeur. L’ambiance paraissait décontractée.

 img5978.jpg img5977.jpg img5979.jpg

Nous avons visité un des ateliers de couture.

Nous avons pu observer une grande salle comprenant différentes zones de travail qui permettent la réalisation des travaux des élèves (plan de découpe des différentes pièces à l’aide d’un patron, nombreuses machines à coudre professionnelles, zones de repassage et nombreux mannequins permettant les essais dans des tailles différentes).

En sortant du premier atelier, nous avons croisé les élèves mannequins revenant du défilé. Le thème étant l’histoire, nous avons pu admirer les coiffes et les costumes inspirés du XVIIIème siècle. Et nous avons même eu une rapide conversation avec « Marie Antoinette » qui nous indiqua le chemin la coiffure.

La mode à Elisa Lemonnier

Les diplômes préparés dans le domaine de la Mode au lycée elisa lemonnier sont le bac pro MMV (Métiers de la Mode) : il dure trois ans et a pour option, une spécialisation  »vêtements ». Après ce bac pro, on peut directement rentrer dans une insertion professionnelle ou alors faire un BTS IMS (Industries des Matériaux Souples) qui dure 2 ans et qui propose comme option « productique » ou « modélisme industriel ».  Les débouchés professionnels après un bac pro MMV sont : créer ou gérer une entreprise artisanale, ou se joindre à une équipe d’encadrement dans une grande entreprise. On peut poursuivre ses études, après un bac pro, avec un BTS IMS qui permet de faire ensuite une licence professionnelle ou une école d’ingénieur. 

Après un BTS IMS, on peut devenir personnel d’encadrement des Industries des Matériaux Souples, technicien supérieur qui collabore avec les responsables de l’industrie (assistant chef de produit,  de conception en bureau d’études / responsable gamme de vêtement / modélisme industrielle patronnier-gradeur / Technicien bureau d’études et développement / technicien des méthodes de fabrication, de la qualité / agent d’ordonnancement). 

Si vous êtes intéressés par le domaine de la mode dans le lycée Elisa Lemonnier vous trouverez d’autres informations grâce au lien ci-dessous : http://www.elisa-lemonnier.fr 

img5987.jpg

Maintenant, nous allons dont vous faire part des informations que nous avons récoltés sur le métier de styliste de mode :  Pour se former, on peut rejoindre l’institut supérieur des arts appliqués dans le 6ème arrondissement de Paris, l’Ecole de couture de la chambre syndicale de couture parisienne dans le 1er arrondissement de Paris  et beaucoup d’autres établissements encore… 

Source :

Ministère de l’Education Nationale. ONISEP. Office national d’information sur les enseignements et les professions, 2010. Accessible à l’adresse http://www.onisep.fr 

Le styliste de mode a comme principales activités de créer des vêtements et des accessoires. Il prévoit les prochaines nouvelles modes puis dessine des modèles, il va faire attention aux défauts techniques de fabrications et le l’image de la marque pour laquelle il vent ses services. Il réalise des pièces qui seront fabriquées en série ou de façon unique pour la haute couture.  Les qualités requises pour réussir et s’épanouir dans ce métier sont : être inventif, souple, dynamique et polyvalent.  La rémunération moyenne d’un styliste de mode est de 4600 €. Ce n’est pas précisé dans le site mais les horaires d’un styliste s’adaptent par rapport au travail qui lui est demandé par ses clients. Les désagréments du métier sont la lourde présence d’une forte concurrence et la difficulté à se faire connaître. 

Source:

Conseil Régional d’Ile de France. Les métiers.net. 2010. Accessible à l’adresse http://www.lesmetiers.net 

A. Rouleau, J. Mateus, 3ème Découverte Professionnelle

Les métiers de l’esthétique

Le professeur nous a accueillis par ces mots :

« Ici, les élèves se font dorlotter et chouchouter ! »

Les élèves, entre eux, s’entrainent aux soins esthétiques (soins du visage, soins du corps et maquillage). L’ambiance est très décontractée, les fauteuils très confortables.

Pour finir nous avons visité une salle de science. Sur une paillasse, à l’aide d’une fiche de procédure, des ingrédients de base et du matériel nécessaire, 3 élèves fabriquaient du rouge à lèvres.

Le lycée Elisa Lemonnier prépare un CAP, un BTS et un BAC Pro Esthétique Cosmétique, avec, pour le BAC PRO et le CAP une spécialisation en parfumerie. 

D’autres établissements parisiens préparent à ces diplômes comme par exemple l’Ecole d’esthétique Catherine Sertin dans le 2ème, l’Ecole d’esthétique parfumerie Régine Ferrère du 8ème ou l’Ecole internationale d’esthétique Elysée Marbeuf.

Les titulaires de ces diplômes se destinent, par exemple, aux métiers d’esthéticienne, de technicienne en manucure, ou de maquilleuse.

Le français, l’histoire géographie, l’anglais, les mathématiques, les sciences, l’EPS, les langues vivantes sont encore étudiées au lycée Elisa Lemonnier en tant que matières générales !

Un titulaire au BTS peut prétendre a des types de postes variés : technicienne en soin esthétique visage et corps, animatrice, déléguée commerciale, gestion et encadrement, aide à la conception, et au développement de produits et de services.  

Les esthéticiennes peuvent travailler dans un institut, un centre de beauté globale coiffure esthétique, une parfumerie, un laboratoire, une parapharmacie, un centre de thalassothérapie et de remise en forme.

Pour réussir et se plaire dans les métiers de l’estétique, il faut être soignée, délicate, manuelle, ouverte et convaincante. Une esthéticienne reçoit environ une quinzaine de clients par jour ! Un des principaux inconvénients est l’épilation, que les esthéticienne aiment rarement effectuer ! Une esthéticienne cosméticienne gagne un salaire au moins égal au SMIC ; une gérante de salon gagne entre 1250 et 1500 euros et  une démonstratrice, entre 1200 et 1800 euros.  

Sources :

Ministère de l’Education Nationale. ONISEP. Office national d’information sur les enseignements et les professions, 2010.

Accessible à l’adresse http://www.onisep.fr 

Conseil Régional d’Ile de France. Les métiers.net. 2010

Accessible à l’adresse http://www.lesmetiers.net 

Site du Lycée Polyvalent Elisa Lemonnier. 2010, accessible à l’adresse http://www.elisa-lemonnier.fr 

 

R. M’Khinini et H.July, 3ème Découverte Professionnelle



Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres