Archives pour l'auteur 'Les professeurs'



Les métiers de l’esthétique

Le professeur nous a accueillis par ces mots :

« Ici, les élèves se font dorlotter et chouchouter ! »

Les élèves, entre eux, s’entrainent aux soins esthétiques (soins du visage, soins du corps et maquillage). L’ambiance est très décontractée, les fauteuils très confortables.

Pour finir nous avons visité une salle de science. Sur une paillasse, à l’aide d’une fiche de procédure, des ingrédients de base et du matériel nécessaire, 3 élèves fabriquaient du rouge à lèvres.

Le lycée Elisa Lemonnier prépare un CAP, un BTS et un BAC Pro Esthétique Cosmétique, avec, pour le BAC PRO et le CAP une spécialisation en parfumerie. 

D’autres établissements parisiens préparent à ces diplômes comme par exemple l’Ecole d’esthétique Catherine Sertin dans le 2ème, l’Ecole d’esthétique parfumerie Régine Ferrère du 8ème ou l’Ecole internationale d’esthétique Elysée Marbeuf.

Les titulaires de ces diplômes se destinent, par exemple, aux métiers d’esthéticienne, de technicienne en manucure, ou de maquilleuse.

Le français, l’histoire géographie, l’anglais, les mathématiques, les sciences, l’EPS, les langues vivantes sont encore étudiées au lycée Elisa Lemonnier en tant que matières générales !

Un titulaire au BTS peut prétendre a des types de postes variés : technicienne en soin esthétique visage et corps, animatrice, déléguée commerciale, gestion et encadrement, aide à la conception, et au développement de produits et de services.  

Les esthéticiennes peuvent travailler dans un institut, un centre de beauté globale coiffure esthétique, une parfumerie, un laboratoire, une parapharmacie, un centre de thalassothérapie et de remise en forme.

Pour réussir et se plaire dans les métiers de l’estétique, il faut être soignée, délicate, manuelle, ouverte et convaincante. Une esthéticienne reçoit environ une quinzaine de clients par jour ! Un des principaux inconvénients est l’épilation, que les esthéticienne aiment rarement effectuer ! Une esthéticienne cosméticienne gagne un salaire au moins égal au SMIC ; une gérante de salon gagne entre 1250 et 1500 euros et  une démonstratrice, entre 1200 et 1800 euros.  

Sources :

Ministère de l’Education Nationale. ONISEP. Office national d’information sur les enseignements et les professions, 2010.

Accessible à l’adresse http://www.onisep.fr 

Conseil Régional d’Ile de France. Les métiers.net. 2010

Accessible à l’adresse http://www.lesmetiers.net 

Site du Lycée Polyvalent Elisa Lemonnier. 2010, accessible à l’adresse http://www.elisa-lemonnier.fr 

 

R. M’Khinini et H.July, 3ème Découverte Professionnelle

Les sources de nos informations

Pour préparer ou étayer leurs connaissances suite aux rencontres avec les professionnels ou étudiants, s’assurer de publier ici des informations fiables et plus largement pour préparer leur propre orientation scolaire ou professionnelle, les élèves de l’option doivent rechercher des informations en veillant à varier leurs sources d’informations.

Voici la liste (non exhaustive) des ressources à leur disposition, au Collège et à l’extérieur. Elles sont largement complétées par des sites Internet qui apparaîtront prochainement dans ce blog ainsi que par les nombreuses brochures que les professionnels que nous rencontrons nous donnent.

Les sources de nos informations  dans QUELQUES OUTILS doc Ressources d’informations

 

 

Visite à l’Ecole des Gobelins

  LES GOBELINS, ECOLE DE L’IMAGE 

 ECOLE DES GOBELINS

73, Boulevard Saint-Marcel 

75013 PARIS  

L’Ecole dépend de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris. Cette Ecole, privée et payante, comprend deux sites dont un dans Paris, où nous nous sommes rendus à l’occasion de la « Journée Portes Ouvertes ».    L’Ecole propose des formations initiales mais aussi de la formation continue pour adultes, dans les domaines suivants :   

  •  Le cinéma d’animation

  • La photographie

  • Le multimédia

  • Le Design Graphique

  • La communication et les industries graphiques

   La journée d’ouverture au public proposait un accès à tous les ateliers de l’Ecole, répartis sur 5 étages et une présentation des travaux des étudiants par des expositions, des diaporamas sur écrans d’ordinateur et leurs propres interventions auprès du public…   

Dans le temps qui nous était imparti, nous avons pu rencontrer les étudiants en photographie , et en cinéma d’animation.

Nous avons terminé notre visite par un défilé de mode,  fruit du travail des Etudiants de L’ESIV, l’ Ecole Supérieure des Industries du Vêtement,qui partage ses locaux avec l’Ecole des Gobelins.

Rencontre avec des étudiants de 2ème année de Photographie « Traitement de l’image » et de Photographie « Prise de vue» 

Les étudiants avaient installé dans les locaux, un véritable Labo-photo où ils concrétisaient collectivement un des projets de l’année auquel certains d’entre nous ont pu participer : certains ont posé, d’autres se sont essayé à la prise de vue avec les appareils perfectionnés des futurs professionnels.

Dans un décor constitué de draps blancs, une table tout aussi blanche était dressée de vaisselle blanche elle aussi. Les « convives » posaient et échangeaient leur place suivant les indications de l’étudiante chargée de la prise de vue. 

Autour de cette scène, tout le matériel était en place : projecteurs, appareil sur trépied, ordinateur Macintosh … Chaque cliché apparaissait instantanément à l’écran, prête à subir le traitement par un logiciel professionnel de traitement photographique.

Après cette démonstration, les étudiantes ont évoqué leur travail et leur formation. Certaines sont spécialisées dans la prise de vue, d’autres dans le traitement de l’image. Les appareils argentiques traditionnels sont encore utilisés malgré les outils numériques actuels. Les étudiants qui les utilisent se destinent à des métiers à vocation artistique.    Voici les éléments principaux de leur intervention : 

  •   Parcours scolaire :

Après le BAC, les parcours peuvent être diversifiés (scientifique, littéraire …)

  • Sélection à l’entrée dans l’école :

Une grande motivation est nécessaire ainsi que l’affirmation de sa personnalité pendant l’épreuve orale. Un dossier est aussi demandé avec ses éventuels travaux.

  • Niveau d’entrée :

Le BAC général ou technologique est le niveau requis minimum pour se présenter.

  • Qualités requises :

La patience , la persévérance, la créativité et le goût pour l’informatique

  • Temps de la formation :

2 ans avec de nombreux stages

  • Débouchés professionnels possibles :

Opérateur numérique, retoucheur, assistant numérique, tireur « fineArt », photographe …

Rencontre avec des étudiants de 2ème année de Conception et réalisation de films d’animation  

Nous avons eu accès aux ateliers des étudiants. Chaque atelier dispose de tables de travail, d’ordinateurs équipés de  tablettes numériques avec stylets, de tables de montages … Des panneaux présentent les travaux en cours : storyboards et croquis. 

Les étudiants apprennent ici  à réaliser    des courts métrages de 30 secondes, chaque étudiant travaillant sur chacune des étapes de la réalisation : le script (scénario), les croquis, la colorisation grâce à un logiciel, le montage et la sonorisation.

 L’un des étudiants nous a accordé gentiment un peu de temps pour nous décrire son travail.

  • Niveaux d’entrée et temps de formation : 
    1. Pour une formation en 3 ans, après un BAC+2 en animation

    2. Pour une formation en 1 an, après un BAC +2 en animation
    3. Pour accéder à la Licence Pro, en 1 an : après un BAC +2  en animation OU expérience professionnelle significative dans ce domaine
      • Qualités requises (d’après nos observations) : patience et soin, minutie, créativité, capacité à travailler en équipe, autonomie et organisation.

      • Débouchés professionnels possibles : Storyboarder, designer graphique …etc 

         

Article collectif       

Un après-midi chez un artisan fourreur

fourreur27.jpgVisite organisée à l’occasion de la « Journée des métiers d’arts » :

Atelier de fourrure : 16, rue de la providence 75013 Paris.

Nous avons été accueillis par le fourreur qui nous a reçus dans son atelier.

  • Ses principales tâches :

  1. Il reçoit des peaux préalablement tannées, de nature et d’origines géographiques très diverses : Vison, lapin, blaireau, vache, mouton, castor, renard, astrakan…fourreur12.jpg(Voir article correspondant)

  2. Il procède alors au travail de l’allonge : qui consiste à découper avec des ciseaux ces peaux en fines lamelles. Cette opération est indispensable car les peaux ne sont pas de longueur suffisante pour réaliser un vêtement assez solide et esthétique. Ces bandes réalisées sont clouées sur un support humidifié et laissées lentement sécher pendant trois semaines. Il les assemble ensuite avec une surjetteuse spéciale.
    fourreur8.jpgfourreur7.jpgfourreur9.jpg

    fourreur18.jpgfourreur17.jpgfourreur26.jpg

  3. La confection d’un manteau nécessite ensuite un mois pour l’assemblage et la doublure.

fourreur20.jpgfourreur16.jpgfourreur15.jpgfourreur10.jpg

  1. Un fourreur s’occupe aussi de l’entretien des fourrures de ses clients.fourreur13.jpgfourreur11.jpg

    Une fourrure ne se lave pas car çà dégraisse trop. On ne peut pas la repasser car elle racornit. Il faut donc procéder à un nettoyage artisanal, que l’on réalise dans un tonneau contenant de la sciure de bois et un produit dégraissant.
    fourreur21.jpgfourreur22.jpg

    Après 20 minutes de tournage, la sciure absorbe le gras. On change le vêtement de tonneau et l’on tourne à nouveau pour faire tomber la sciure.fourreur23.jpg

Shauna T. 3èmeA et Pauline A. 3èmeA

Origine des fourrures

Les peaux proviennent à 98% d’animaux d’élevage.Leurs origines géographiques déterminent leur qualité et leur prix qui tient aux conditions d’élevage des bêtes (environnement, nourriture…)

  • Exemple 1 : Préférer un renard de Scandinavie qu’un renard d’Europe de l’Est qui est élevé dans des conditions catastrophiques.
  • Exemple 2 : L’astrakan (agneau) peut provenir de Russie ou d’Afghanistan, il est alors très épais et de bonne qualité. S’il provient d’Afrique du Sud , il est beaucoup plus fin et léger mais moins solide.
    Après dépeçage, les peaux sont grattées, salées, tannées et éventuellement teintes par des professionnels (les tanneurs).

La teinture des peaux se fait obligatoirement avant la confection du vêtement.

Shauna T. 3ème A et Pauline A. 3èmeA

Mindmapping autour des métiers

Les élèves ont utilisé le logiciel GPO afin de mieux cibler leurs centres d’intérêts et les métiers qui y correspondent. Sur la base d’un métier choisi dans la liste proposée dans les résultats de ces tests, chaque élève a imaginé les questions qu’il pourrait poser au professionnel concerné.

A partir de leurs interrogations, un schéma a été construit afin de servir de base de questionnement dans les activités de l’année.

Ce document est téléchargeable ici :

Mindmapping autour des métiers dans QUELQUES OUTILS doc cartemetiers.doc

 

 

 

123


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres