Archives pour l'auteur 'Les professeurs'

Tour Eiffel

Nous avons été accueillis par les deux assistants de M. Navarre, qui nous a exceptionnellement accueilli pour nous présenter la Tour et ses métiers.

Ces professionnels sont des ingénieurs chargés de la sécurité, de la maintenance et de l’hygiène.

Nous sommes passés par des endroits interdits au public ! Cela  nous a permis d’éviter les immenses files d’attentes en ce jour de grand beau temps.

Comme le personnel de la tour, une vérification de nos effets personnels a été obligatoire, pour des raisons de sécurité.  Le monte charge, réservé au personnel, nous a permis d’accéder au 2ème étage. Le panorama était magnifique et la visibilité exceptionnelle. Au fur et à mesure de la visite, nos deux guides nous ont fait découvrir de nombreux aspects de la maintenance de la tour.

Elle est repeinte entièrement tous les 7 ans, il faut 60 tonnes de peintures dont la couleur a été créée spécialement et dégradée des pieds jusqu’au sommet du plus foncé au plus clair, pour accentuer sa hauteur. Nous avons pu voir la couleur d’origine qui était plutôt ocre-rouge.

Si un objet tombait du sommet de la tour, les conséquences risqueraient d’être graves. Lors des travaux, les ouvriers sont tenus d’attacher leur matériel.

 

Visite au Lycée Lucas de Nehou…

A l’occasion des journées « portes ouvertes » des établissements scolaires, nous sommes allés au lycée professionnel Lucas de Nehou,  où nous avons tout d’abord visité une exposition de travaux réalisés par les élèves du lycée.

Le premier atelier auquel nous avons eu accés ensuite, était celui des élèves de CAP option « décoration sur verre ». Une élève du lycée nous a fait une démonstration et a répondu à nos questions.

Nous avons appris que le verre utilisé arrivait en grandes plaques, ensuite découpés à l’aide d’une roulette découpe verre. Chaque morceau doit être poli sur ses quatre faces pour éviter les coupures et passer sur plusieurs meules de plus en plus fines. Chaque meule doit être arrosée pour éviter que le verre chauffe et éclate. Dans la salle voisine des élèves préparaient des pochoirs pour être ensuite utilisé dans les sableuses. Les sableuses servent à envoyer du sable sur les bouts de verre pour faire en sorte qu’en enlevant les pochoirs on obtienne la forme voulue sur un fond dépoli.

Dans la salle suivante, les élèves du même CAP mais avec une option « vitrail », étaient au travail. Ils découpaient des morceaux de verre aux bonnes dimensions grâce à une pince, à partir d’un plan qu’ils ont réalisé. Ils assemblent ensuite les différents morceaux à l’aide de profilé en plomb.

 Pendant la sortie, nous avons aussi rencontré des élèves en BMA dont on a pu voir différents travaux. Leur formation consiste à apprendre à produire, à préparer, à analyser et à contrôler des ouvrages en verre (ameublement de vitraux, architecture, décoration intérieur et extérieur…). Les élèves sont recrutés après un CAP « arts et techniques du verre » toutes options. Les qualités indispensables pour réussir dans cette formation sont : un goût pour les arts plastiques et une capacité de créativité et d’analyse.

Si on a acquis un excellent niveau, on peut postuler pour un diplôme des métiers de l’art (DMA). Sinon, la formation peut également se poursuivre par une année de perfectionnement aux peintures sur verre au Lycée Lucas De Nehou. 

 

Lucas de Nehou_Mars 2010
Album : Lucas de Nehou_Mars 2010
Visite des ateliers de Lucas de Nehou, Lycée technique du Verre et des Structures à l'occasion des Portes Ouvertes en Mars 2010
18 images
Voir l'album

Travaux d’élèves en classe de BMA en décoration sur verre.  

Travaux effectués par des élèves en classe de BMA en option vitrail. Les étudiants en vitrail font un échange avec des correspondants anglais.

 

Les étudiants en décoration sur verre font un échange avec des correspondants allemands.

 

 

 

Elèves de 3ème « Découverte Professionnelle ». 2010

Un œil sur le lycée Octave Feuillet

Le lycée Octave Feuillet forme les élèves pour des :
- bac pro « vêtement » ( baccalauréat professionnel de vêtement )
pour cette formation le lycée accepte tous les élèves de 3eme qui sont motivés et le rectorat
les affecte à ce lycée selon leur vœux. Pour continuer après le bac pro les élèves peuvent
soit passer dans la vie active et assurer des responsabilités au sein d’un atelier ou soit
continuerleurs études vers un BTS ( Brevet de Technicien Supérieur ), ou un DM A (Diplôme
des Métiers d’Art ) selon leur choix et leur possibilité.
- CAP mode et chapellerie ( Certificat d’Aptitude Professionnel : mode et chapellerie )
pour lequel sont accepter tous les élèves de 3eme qui sont patients, ont la rigueur, la minutie
et de bonnes notions de géométrie.

Visite au Palais de Justice ( le 29 mars 2012 )

Le palais de justice que nous avons visité date environ du XVII siècle. Des rois de France et des souverains l’ont habité.  Le palais est gardé par la gendarmerie nationale ( garde militaire ) et il y a environ 15000 personnels du Droit.

Responsable de la sécurité sur un chantier

Nous avons aussi découvert plusieurs autres métiers dont le niveau d’étude est différent.

Par exemple :

Le responsable de la sécurité :

Il se charge de la sécurité des ouvriers, en les prévenant des dangers sur les chantiers. Mais il anime et dirige des équipes de techniciens ou de cadres. Pour devenir responsable de la sécurité il faut avoir un diplôme d’ingénieur plus de l’expérience professionnelle. Les formations requises sont un DUT hygiène, sécurité, environnement ou le BTS hygiène, propreté, environnement.

Le technicien de maintenance :

Il réceptionne, établit les diagnostics et expertise les matériaux, en constante évolution technique. Il élabore les devis, organise et assure le suivi technique des interventions de maintenance des matériaux. Il gère la documentation technique et assiste les mécaniciens pour les opérations les plus complexes pour cela les formations requises sont un Titre Professionnel de niveau IV Certificats de Compétences Professionnelle (CCP) Il est également possible d’obtenir, par une démarche de Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), le titre de technicien de maintenance en matériels de chantier de travaux publics est composé de 4 certificats de compétences professionnel .

 Le chef de chantier :

Il organise le planning des différents corps de métiers et contrôle le travail des ouvriers et les aides si nécessaires il travaille avec le conducteur de travaux avec qui il participe a des réunions. Pour plus d’informations, cliquez ici

Kichoth N. 3A

Les électriciens

Nous avons rencontré des électriciens qui nous ont expliqué leur métier.

Ils interviennent dans les équipements techniques (interphone, porte du garage, lampe électrique…), ils installent les automatismes et se chargent de leur maintenance (éclairage, chauffage, climatisation, domotique, câblage informatique…).

Pour avoir des informations supplémentaires sur ce sujet, consulté la fiche métier sur le  site de la FFB

http://www.ffbatiment.fr/information-batiment/20-3-Metiers_Formations/Metiers.htm

 

 

Sais-tu quels diplômes sont indispensables pour exercer ce métier ?

Pour être électricien, il faut tout d’abord faire un CAP ( certificat d’aptitude professionnel ), ont les a à la fin d’un lycée professionnel, préparation et réalisation d’ouvrages électriques ou un BEP métiers de l’électrotechnique mais qui n’est plus disponible suite à une réforme de 2009 . A la place, il est possible de préparer un bac pro électrotechnique, énergie, équipements communicants, un bac pro maintenance des équipements industriels en 3 ans après la 3e ou en 2 ans après le CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques .

Pour avoir des informations supplémentaires sur ce sujet, consulté la fiche métier sur le  site Lesmestier.net

http://www.lesmetiers.net/orientation/p1_193833/electricien-d-equipement#

 Faaizine. S 3A

Les différents professionnels que nous avons rencontrés.

Tout au long de notre visite,nous avons rencontré différents professionnels

 

qui nous ont expliqué leur métier. Je vais vous décrire deux de ces métiers : tailleur de pierre

 

et grutier.

Les tailleurs de pierres

 

Leur métier consiste a exécuter des croquis des pierre de remplacements aux pierres usées,à tailler ces mêmes pierres de remplacement pour les mettre à la place des pierres usées. Les tailleurs de pierre interviennent souvent sur du patrimoine architectural.
Sur l’atelier de taille de pierres nous sommes restés trop peu longtemps pour nous voir expliquer leurs métiers en détail mais nous avons pus voir la diversité de leurs outils.

 

 

 

Les grutiers

 

Leur métiers consiste à partir du sol ou dans leurs cabine à manœuvrer une grue pour effectuer la manutention des coffrages, aider à répartir les matériaux sur le chantier, et manipuler les matériaux lourds préfabriqués. Ils assurent une grosse part de la sécurité sur le chantier.

 

Hugo O. 3A



Découverte d’un chantier en construction

Nous avons été accueillis sur le chantier de la rénovation du «Carreau du Temple», 2 rue Perrée, 75003 Paris. A cet emplacement, au XIVe siècle, se trouvait le cimetière d’une église. En 1863, le Baron Hausmann décida d’y construire un ensemble d’édifices en acier, en fonte et en verre de 23000 m², abritant un marché d’ environ 2000 boutiques de vêtements.

Les habitants du 3ème arrondissement ayant opté pour un nouvel aménagement, les travaux actuels consistent à réaliser un centre culturel comprenant des salles de sports, studios de répétition, salles de spectacle ….etc.

Lorsque nous sommes arrivés, le chef de chantier, les tailleurs de pierres, les agents de la sécurité du chantier et le président de la fédération française du bâtiment (FFB) nous ont aimablement accueillis et étaient très investis dans ce qu’ils nous disaient.

A la fin de la journée nous avons tous eu l’impression d’avoir été bien encadrés, d’avoir appris et compris leurs métiers.

Sites pour en savoir plus :

V. Illandre 3A

Niveaux de formations et fonctions à la RATP

Nous avons visité le centre de la RATP du 13eme arrondissement. Un responsable « prévention-sécurité » nous a fait découvrir les lieux et présenté quelques membres du personnel. Voici une Pyramide représentant les fonctions que l’on peut occuper avec différents niveaux de formations au sein de l’entreprise de la RATP.

 

Niveaux de formations et fonctions à la RATP

triangle entreprise

 

Si vous voulez en savoir plus sur l’entreprise, vous pouvez consulter ces ouvrages au CDI:

 

L’entreprise expliquée aux ados (p.44-48), Bertrand Pointeau. Édition Nathan. 2008.

L’entreprise un acteur clé de la société (p.26-27), Serge & Philippe Hayat. Éditions Autrement. 2006.

 

Dans un Centre Bus (13ème)…

Le Vendredi 14 Janvier 2011 nous avons visité le Centre Bus du 13ème arrondissement de Paris. C’est le plus petit Centre Bus de la ville ; mais nous l’avons trouvé grand : il peut accueillir au moins soixante bus !

    Dans ce Centre Bus nous avons eu la chance de rencontrer différents employés de la RATP :

  • Le responsable de la communication et de la prévention ( M. Graffan )

  • Des machinistes ( Pascal )

  • Un assistant agent de maîtrise ( Alain )

  • Un responsable d’équipe de nuit ( Henry )

  • Des mécaniciens

     

Quand on entre dans le Centre-Bus, on arrive dans une cour qui sert de parking pour les voitures et motos du personnel. Les bus sortent aussi par cette cour.

Du côté droit du Centre Bus, il y a une « salle machiniste » où les conducteurs peuvent se restaurer et se reposer avant de reprendre leurs services. Elle est équipée d’une « plaquette » qui distribue des tickets, de « radars » qui attribue à chaque machiniste sa ligne affectée et son horaire. Le personnel forme une équipe soudée et ils s’entraident beaucoup.

Du côté gauche, il y a un hangar à bus où ceux-ci peuvent être entretenus. Du côté droit, les bus restent au repos en attendant leur service.

Le carburant utilisé est l’essence et 30% de Diester (mais il est beaucoup trop dangereux pour qu’il soit mis dans les voitures).

Du côté gauche, il y a un atelier d’entretien et de réparations. Les autobus sont posés sur quatre verrains hydrauliques pour être réparés.

Les principaux matériaux mécaniques qui constituent ce type de véhicules sont divers et variés : moteur, transmission, boîte de vitesse, système de freinage et un énorme pot catalytique pour que l’air soit le moins pollué.

À l’entrée, les bus entrent et sortent du hangar. Il y a un capteur qui sert à enregistrer l’entrée et la sortie d’un bus.

Avant de devenir ce hangar, c’était un marché aux chevaux qui est encore visible grâce aux anneaux présents sur les murs qui servaient à attacher les chevaux.

 

Un machiniste est contraint à des règles très strictes : il ne peut pas prendre le volant s’il a bu ou s’il a consommé des substances illicites car les passagers qu’il prendrait dans son bus pourraient être en danger.

Chaque bus contient une caméra vidéo qui filme les passagers tout au long du voyage afin d’assurer leur sécurité. Chaque enregistrement est gardé et c’est pour cela qu’il y a le slogan : « Souriez ! Vous êtes filmés ! ». Il y a aussi des rétroviseurs dans lesquels le conducteur est obligé de regarder très souvent.

Cependant, les machinistes doivent aussi veiller à la protection des piétons qui ne font pas attention. Certains, sans le savoir, se mettent dans les « coins morts » du chauffeur. En effet, celui-ci ne peut pas voir tout ce qui se passe à l’extérieur de son bus. Les « coins morts » sont : juste devant le bus, derrière, à côté du bus ( surtout pour les vélos).

Un Centre Bus est toujours en activité que se soit de jour comme de nuit avec un peu plus de trafic dans la journée.

Marie-Rose Y et Clara G

123


Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres