Archives pour l'auteur 'amirab'

Les métiers du Cinéma.

Images :

- CHEF OPERATEUR
Il prend en charge la conception artistique de l’image. Il supervise le réglage des éclairages, il est responsable de la prise de vue, de la lumière, en qualité de chef d’image et directeur artistique sur le tournage. En post production, il supervisera, l’harmonie des images, en collaboration avec l’étalonneur.

- ASSISTANT CHEF OPERATEUR
Il seconde le chef opérateur, principalement en prenant en charge le matériel de prise de vue, qu’il doit vérifier, tester, entretenir et contrôler. Il en est responsable dès la préparation du tournage, pendant et après le tournage.

Décor :

- CHEF DECORATEUR SCENOGRAPHE
Il prend en charge la conception et la création des décors.
Il peut rechercher certains décors et en concevoir les aménagements qui seront nécessaires et il peut aussi assumer la création de certains autres décors.
Il doit aussi assurer le suivi ou le déroulement des travaux de construction qui sont pris en charge par son équipe. Son équipe est constituée d’assistants constructeurs et de collaborateurs tels que l’équipe des ensembliers, l’équipe du chef peintre…

- CHEF OPERATEUR SON (INGENIEUR DU SON)
Il est responsable de la qualité sonore du film qu’il prend en charge en supervisant la technique sur le tournage mais aussi en post production.

- BRUITEUR
Les bruitages sont des effets sonores.
Tous les bruits naturels qui ne sont pas enregistrés pendant le tournage et qui sont nécessaires au Film, sont ensuite créés, artificiellement par le Bruiteur.
Il reconstitue ces bruits a l’aide d’objets, d’outils et d’astuces qui relèvent d’une rare ingéniosité, tant ses  » outils  » sont multiples et insolites : Papier, sable,verre,tuyaux,gravier,scie, chaînes,car tous les moyens sont bons pour reproduire le bruit recherché: Porte qui claque,coup de feu,bruit de pas dont le son est différent selon le sol ( parquet, carrelage…) et selon les chaussures ( bottes, hauts talons…)….il peut même croquer dans des biscottes !!
Le bruiteur est tout autant un Artiste qu’un Spécialiste des effets sonores
La Fol Ey Room est son local.

- PERCHMAN
Est un assistant son. Il prépare et place les micros sur le tournage et est aussi responsable de leur entretien. Il peut aussi avoir a placer des micros cravate sur les acteurs. Il est surtout connu pour manier la perche avec dextérité.
C’est à l’aide d’une perche télescopique au bout de laquelle est fixé le micro, qu’il doit suivre tous les mouvements des acteurs et tous ceux de la caméra, en prenant soin de maintenir hors champ ce fameux micro.

Autour de l’acteur :

- CHEF COSTUMIER
Prend en charge les costumes et certains accessoires d’habillement tels que les chapeaux, les chaussures… qui seront nécessaires au film. Le chef costumier recherche donc, en fonction de l’Epoque ou du milieu social représenté dans le scénario, les costumes correspondants pour chacun des personnages.
Il (ou elle) peut concevoir entièrement certains costumes comme c’est souvent le cas pour des personnages de films fantastiques… de comédie musicale… Certains costumes pourront aussi être loués, d’autres achetés et adaptés ou transformés.
Le choix des couleurs peut être déterminé en fonction de l’émotion que doit exprimer l’acteur, le rouge par exemple, contribuerait a ce concept car il évoquerait la tension.

- MAQUILLEUR ET MAQUILLEUSE
Le maquilleur est amené a créer des maquillages parfois complexes tels que simuler un vieillissement, accentuer des traits, effacer des imperfections, créer des cicatrices ou des blessures…et même élaborer certains masques en latex et d’autres effets spéciaux. Le maquilleur d’effets spéciaux travaille a partir de croquis et détermine les produits qu’il va devoir utiliser. Selon le maquillage a réaliser il peut avoir recours a des équipes spécialisées…ingénieur hydraulique , ingénieur mécanique…en fonction des prothèses qui devront être créées. Une prothèse se construit en plusieurs étapes, modelage, montage, puis il faut
 » incorporer  » cette prothèse à l’aide de multiples et minutieuses séances de maquillage.
Le maquillage sur l’acteur ou l’actrice doit résister a la chaleur a l’eau et doit tenir pendant toute la
durée d’une séquence ou celle des plans. Entre les prises le maquilleur effectue des raccords de maquillage.

Autour de l’image :

- CHEF MACHINISTE
Prend en charge la pose et l’installation des rails du travelling de la grue et des armatures qui permettent l’accrochage des projecteurs.
L’un des machinistes de l’équipe est aussi souvent clapman sur le tournage.

- CHEF ELECTRICIEN
Prend en charge les multiples branchements électriques, assure l’installation des projecteurs et leur fonctionnement

Montage :

 

- MONTEUR IMAGE
Avant de préparer la bande image, le chef monteur, visionne tous les rushes. Après de nombreux visionnages, il sélectionne les meilleurs plans. Il déterminera ensuite les débuts et fins de ces plans sélectionnés, fera les raccords nécessaires et effectuera un premier assemblage.
Il soumettra ce premier montage à l’appréciation du Réalisateur et ensemble ils en détermineront
les éventuelles modifications. La bande image est souvent amenée a être ainsi retravaillée, en y ajoutant ou en enlevant certains plans. Lorsque le choix des prises de vues a été validé la bande image sera confiée a l’équipe du Monteur son. Le montage virtuel séances un développement important et de plus en plus les rushes sont numérisés .

Coordination :

- ASSISTANT REALISATEUR
Il seconde le Réalisateur et l’assiste en gérant le plan de travail. Il regroupe tout ce qui sera nécessaire au tournage de chaque séquence: les besoins techniques, matériels… Il organise ensuite le plan de tournage tout en collaborant avec l’assistant de Production et le régisseur

- SCRIPTE
Son travail consiste a noter tout ce qui se déroule sur le tournage, puis d’en établir des rapports pour les images, avec les informations techniques de chaque prise, des rapports pour le montage avec le nombre de prises effectuées pour chaque plan, des rapports sur les raccords qui ne sont pas tournés… Souvent elle est amenée a dessiner des croquis qui serviront a mieux visualiser certains détails d’un plan.

- DIRECTEUR DE PRODUCTION

Le premier engagé par la Société de production est le directeur de production. Il devra engager l’équipe et il devra a la fois gérer les intentions artistiques du Réalisateur et le budget du Film. Le Producteur exécutif est engagé par le Producteur délégué, il doit assurer la fabrication du Film.
Producteur délégué Il est délégué par les autres Sociétés de production (co-productions) et (ou) par les chaînes de télévision (co-productrices). Le Producteur délégué représente la Société productrice déléguée qui a le mandat de gestion des co-intervenants financiers.
Le PRODUCTEUR ASSOCIE est responsable de la Société co-productrice.

- REGISSEUR
Il gère l’organisation du tournage pour tout ce qui est de l’hébergement de l’équipe, de la restauration, de la livraison et de la réception du matériel….

Réalisation :

- REALISATEUR
A partir du scénario, il (ou elle) met en scène l’histoire. Il va découper l’action en différents plans et va créer un univers, celui qu’il imagine pour cette histoire. Cette interprétation artistique caractérise son style. Lorsqu’il est a la fois scénariste et réalisateur, il est alors Auteur Réalisateur.

La salle de cinéma :

- PROJECTIONNISTE
Le Projectionniste est un Technicien qui prend en charge la projection du Film, l’entretien du matériel de projection et de sonorisation. Il règle le son et la lumière, monte le Film, le vérifie…
Le Projectionniste doit posséder de bonnes bases en physique optique électronique et suivre régulièrement des stages de perfectionnement car le matériel utilisé évolue régulièrement.
Les Multiplexes emploient plusieurs Projectionnistes qui sont sous la direction d’un Opérateur chef. Beaucoup de cabines de projection fonctionnent sur le modèle du projecteur unique. Le Projectionniste doit alors gérer plusieurs cabines.

Source :Le site de l’association Mad film

Amira.B & Deborah.F

 

Avantages et inconvénients du métier :

fourreur14.jpgLe métier est parfois difficile car les client(e)s ne savent pas toujours ce qu’ils veulent, car les artisans ont à gérer une part de plus en plus importante de paperasserie (impôts, comptabilité etc.…) et car il faut parfois travailler de 6h du matin à 20h pour honorer une commande.

Ce métier n’est pas très bien payé : environ 1700 euros par mois.

Il est nécessaire de ne pas être allergique aux poils respirés.

Le principal avantage de ce métier est l’indépendance : la possibilité de gérer son emploi du temps et de libérer du temps pour une passion personnelle (alpinisme pour cet artisan)

Si on aime le contact avec la fourrure c’est un métier passionnant. On a le plaisir de satisfaire sa clientèle

 

Le métier est parfois difficile car les client(e)s ne savent pas toujours ce qu’ils veulent, car les artisans ont à gérer une part de plus en plus importante de paperasserie (impôts, comptabilité etc.…) et car il faut parfois travailler de 6h du matin à 20h pour honorer une commande.

Ce métier n’est pas très bien payé : environ 1700 euros par mois.

Il est nécessaire de ne pas être allergique aux poils respirés.

Le principal avantage de ce métier est l’indépendance : la possibilité de gérer son emploi du temps et de libérer du temps pour une passion personnelle (alpinisme pour cet artisan)

Si on aime le contact avec la fourrure c’est un métier passionnant. On a le plaisir de satisfaire sa clientèle

Amira B et Deborah F.

La formation au métier de fourreur

On peut actuellement préparer un BEP qui s’intitule « métiers de la mode et industries connexes » à dominantes fourrures, au lycée professionnel Turquetil (18 passage rue Turquetil 75011 Paris).

Amira B et Deborah F.

 



Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres