Dans un Centre Bus (13ème)…

Le Vendredi 14 Janvier 2011 nous avons visité le Centre Bus du 13ème arrondissement de Paris. C’est le plus petit Centre Bus de la ville ; mais nous l’avons trouvé grand : il peut accueillir au moins soixante bus !

    Dans ce Centre Bus nous avons eu la chance de rencontrer différents employés de la RATP :

  • Le responsable de la communication et de la prévention ( M. Graffan )

  • Des machinistes ( Pascal )

  • Un assistant agent de maîtrise ( Alain )

  • Un responsable d’équipe de nuit ( Henry )

  • Des mécaniciens

     

Quand on entre dans le Centre-Bus, on arrive dans une cour qui sert de parking pour les voitures et motos du personnel. Les bus sortent aussi par cette cour.

Du côté droit du Centre Bus, il y a une « salle machiniste » où les conducteurs peuvent se restaurer et se reposer avant de reprendre leurs services. Elle est équipée d’une « plaquette » qui distribue des tickets, de « radars » qui attribue à chaque machiniste sa ligne affectée et son horaire. Le personnel forme une équipe soudée et ils s’entraident beaucoup.

Du côté gauche, il y a un hangar à bus où ceux-ci peuvent être entretenus. Du côté droit, les bus restent au repos en attendant leur service.

Le carburant utilisé est l’essence et 30% de Diester (mais il est beaucoup trop dangereux pour qu’il soit mis dans les voitures).

Du côté gauche, il y a un atelier d’entretien et de réparations. Les autobus sont posés sur quatre verrains hydrauliques pour être réparés.

Les principaux matériaux mécaniques qui constituent ce type de véhicules sont divers et variés : moteur, transmission, boîte de vitesse, système de freinage et un énorme pot catalytique pour que l’air soit le moins pollué.

À l’entrée, les bus entrent et sortent du hangar. Il y a un capteur qui sert à enregistrer l’entrée et la sortie d’un bus.

Avant de devenir ce hangar, c’était un marché aux chevaux qui est encore visible grâce aux anneaux présents sur les murs qui servaient à attacher les chevaux.

 

Un machiniste est contraint à des règles très strictes : il ne peut pas prendre le volant s’il a bu ou s’il a consommé des substances illicites car les passagers qu’il prendrait dans son bus pourraient être en danger.

Chaque bus contient une caméra vidéo qui filme les passagers tout au long du voyage afin d’assurer leur sécurité. Chaque enregistrement est gardé et c’est pour cela qu’il y a le slogan : « Souriez ! Vous êtes filmés ! ». Il y a aussi des rétroviseurs dans lesquels le conducteur est obligé de regarder très souvent.

Cependant, les machinistes doivent aussi veiller à la protection des piétons qui ne font pas attention. Certains, sans le savoir, se mettent dans les « coins morts » du chauffeur. En effet, celui-ci ne peut pas voir tout ce qui se passe à l’extérieur de son bus. Les « coins morts » sont : juste devant le bus, derrière, à côté du bus ( surtout pour les vélos).

Un Centre Bus est toujours en activité que se soit de jour comme de nuit avec un peu plus de trafic dans la journée.

Marie-Rose Y et Clara G

0 commentaire à “Dans un Centre Bus (13ème)…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire



Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres