• Accueil
  • > Archives pour février 2009

Archives pour février 2009

TECHNICIEN CHIMISTE

Le technicien chimiste est celui qui fait les tâches concrètes, manipule les produits et les teste, s’occupe de la phase pratique de la fabrication d’un objet ou d’un produit.

 

1. Parcours d’études et diplômes correspondants :

 

Pour pratiquer ce métier on doit avoir obtenu un DUT de chimie ou un BTS de chimiste, après un bac +2 ou bac +3.

 

On peut devenir technicien chimiste supérieur, puis ingénieur chimiste mais il faut bien sûr reprendre des études.

 

Source : Site Internet Lesmétier.net, rubrique « recherche métier », fiche numéro3 de la pochette : « métiers de la chimie des talents pour notre avenir UIC ».

 

2. Exemples de lieux de formation à Paris :

 

Lycée professionnel N.L Vauquelin

 

Adresse : 13-21, Avenue Boutroux 75013 Paris

 

Ecole technique Supérieure du Laboratoire

 

Adresse : 95, rue Dessous de Berges 75013 Paris

 

 

Source : brochure « secteur chimie-biologie Ecoles », disponible au CDI

 

 

3. Le rôle professionnel :

 

Un technicien chimiste peut avoir plusieurs spécialités, le technicien chimiste seconde un ingénieur, un biologiste ou un pharmacien …

 

Il participe à la fabrication industrielle, réalise des analyses physico-chimiques en laboratoire et travaille à l’élaboration de nouvelles molécules.

 

Source : Site Internet Lesmétier.net, rubrique « recherche métier »

 

 

 

4. Conditions de travail et matériel :

 

 

Il utilise souvent de la verrerie de chimiste, des microscopes, des pipettes, l’ordinateur… bref toute la panoplie d’un savant fou !

 

Il peut travailler seul lorsqu’il fait des recherches car grâce aux nouvelles technologies. Il n’a pas besoin de beaucoup de personnel mais le plus souvent il travaille quand même en équipe avec d’autres techniciens chimistes qui ont d’autres spécialités (comme celui de la fabrication).

 

Source : Site Internet Lesmétier.net, rubrique « recherche métier »

 

 

5. Le salaire d’un technicien chimiste :

 

Le salaire d’un technicien chimiste varie en fonction de son niveau d’études et de sa spécialité, soit de 1300 à 3000 euros mensuels nets.

 

Source : Site Internet Lesmetiers.net, rubrique « recherche métier »

 

 

6. Les horaires d’un technicien chimiste :

 

Les horaires en 2×8 ou 3×8 sont imposés dans l’industrie sur les lignes de fabrication.

 

Source : Site Internet Lesmetiers.net, rubrique « recherche métier »

 

 

 

7. Débouchés et carrière :

 

Il est difficile d’évoluer dans ce métier sans diplôme adéquat. S’il vous est possible de débuter comme aide chimiste avec un CAP ou un BEP, la progression vers un poste de technicien exige de posséder un diplôme de niveau bac + 2. Vous pourrez évoluer vers un statut de cadre, à la condition de reprendre vos études pour obtenir un diplôme d’ingénieur chimiste.

 

Source : Site Internet Lesmetiers.net, rubrique  » Recherche métiers »

 

 

 

8. Les compétences et les pré-requis pour ce métier :

 

Il y a 3 qualités essentielles pour faire ce métier :

 

La rigueur : La recherche scientifique, tout comme la fabrication de produits chimiques parfois dangereux ou toxiques demande la plus grande vigilance.

 

La méthode : Le technicien chimiste doit être capable d’organiser le travail d’une équipe d’opérateurs, de gérer des stocks, de mettre en place la production.

 

La curiosité : Un esprit scientifique est un vrai plus dans un métier aux connaissances et aux procédés sans cesse renouvelés par les progrès de la recherche.

 

Source : Site Internet Lesmetiers.net, rubrique « recherche métier »

Créateur de parfums

1.Quel est le premier parfumeur célèbre ?

Parmi les parfumeurs les plus célèbres, on peut citer Edmond Roudnitska(Eau Sauvage, Théorisions, Femme de Rochas), Ernest Beaux(créateur du N°5 de Chanel), Germaine Cellier (Vent Vert, Bandit) qui sont les précurseurs.

Source : Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum).

2. Quelles sont les études à suivre ?

Pour devenir parfumeur, il faut faire 5 années à l’ISIPCA (Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire) à Versailles (78), qui propose plusieurs formations dans le domaine des parfums. Par ailleurs, il existe des cursus à l’université, tel que lemaster pro IUP chimie CAP bio option arômes-parfums de Montpellier Il faut suivre ensuite une formation interne aux entreprises.

Sources :

Site Internet, Wikipédia(ISIPCA)

Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum).

Dvd, Voyage initiatique au cœur du parfum, CFP (comité français du parfum).

Site Internet, L’Etudiant

4. Doit-on avoir un odorat plus développé ?

Non, un parfumeur n’a pas forcément un odorat plus développé que les autres mais a une capacité à distinguer les odeurs les unes des autres.

Source : Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum)

5. Quelles sont les qualités d’un parfumeur ?

La pratique et l’expérience sont fondamentales et la mémoire à un rôle-clé. Mais il faut aussi de la créativité, de la persévérance, de la sensibilité et de la patience.

Source : Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum)

6. Quelles sont les responsabilités professionnels du créateur de parfum ?

Ses responsabilités sont de trouver des nouvelles idées de parfum et de renforcer ses idées à l’aide de nouvelles odeurs.

Source : Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum)

7. Ses connaissances professionnelles.

Il doit reconnaître les odeurs comme (l’orange, la banane…) être porteur du CESI (centre des etudes supérieurs industrielles) ou du C2D (contrat de désendettement et de développement) dans les sections générales, techniques ou artistiques ou avoir suivi avec succès la 6ème année de l’enseignement professionnel (dernière année après le bac) et avoir obtenu le certificat de qualification ou réussir un examen d’admission.

Source:

Site Internet,Wikipédia (CESI) 

8. Avec qui travaille-t-il ?

Le parfumeur travaille avec un ou une secrétaire mais travaille aussi dans des petites entreprises avec les fonctions du marketing.

Sources : Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum)

9. Qui sont les clients ?

Les clients sont souvent des personnes qui veulent se parfumer ou des parfumeries qui aiment leur parfum et veulent le commercialiser. le créateur de parfum travaille en premier aux clients

Source : Brochure, Les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum)

10. Quels sont ses outils ?

Le parfumeur s’aide d’une touche olfactive qui est le plus précieux de ses objets (petit papier qui sert a identifier chaque parfum)

Source : site Internet, CIDJ

11. Y-a-t-il un danger dans ce métier ?

Ce métier n’est pas dangereux tant qu’il n’utilise pas des produits chimiques. Mais d’autres part , ceux qui utilisent des produits dangereux ont des risques. Par ailleurs , il y a eu des cambriolages mais il y a eu peu de blessés et très rarement des morts

Source : site Internet, CIDJ, www.cidj.com 

12. Travaille-t- il à temps plein ou à temps partielle ?

Le parfumeur travaille à temps plein, mais dépend s’il a fini en avance pour n’importe qu’elle raison

Source : site Internet, CIDJ, 1969,

13. Est-ce que l’emploi est assuré ?

L’emploi est assuré dans toute les parfumeries ou laboratoires de l’industrie du parfum.

Source : site Internet,CIDJ

14. Y-a-t-il des débouchés ?

Oui, il y a des débouchés, car un simple parfumeur peut devenir un formateur.

Sources : Brochure, les métiers du parfum, CFP (comité français du parfum)

16. Un créateur de parfum est-il amené à voyager ?

Un parfumeur n’est pas spécialement tenu de voyager sauf pour participer à une conférence ou montrer son parfum.

Source : site Internet, CIDJ, 1969, www.cidj.com

17. Quel est l’âge requis ?

Il n’y a pas d’âge requis, mais on peut commencer à travailler après avoir fait au minimum 2 années d’études après le bac.

Source : site Internet, CIDJ, 1969, www.cidj.com

Ayoub O. 3ème C

Ingénieur dans l’industrie du parfum

1. Qu’est ce qu’un ingénieur ?

Personne diplômée de l’enseignement supérieur, apte à occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives, en vue de créer, organiser diriger des travaux de plusieurs équipes qui en découlent, ainsi qu’à y tenir un rôle de cadre.

2. Les parcours d’études et diplômes correspondants :

Un bac technique Sciences et Techniques de Laboratoire ) ou CLPI (Chimie de Laboratoire et de Procédés Industriels) sont nécessaires. Ils peuvent être complétés ensuite par un Brevet technique supérieure (Bac+2) BTS ou DUT.

3. Le rôle professionnel :

Son rôle professionnel est de créer, organiser, diriger des travaux pour rendre la vie encore plus intéressante et confortable, et de découvrir de nouvelles choses non polluantes et meilleures pour la nature.

4. Conditions de travail et salaire :

Un ingénieur doit pouvoir voyager beaucoup, être capable de mettre ses intérêts personnels de côtés en cas de convocation et savoir organiser son travail.

Il gagne environ entre : 30000-34000 euros par an.

5. Les débouchés :

Un ingénieur professionnel peut devenir chef de son groupe de travail ou de son personnel.

6. Les conseils du professionnel : les aptitudes, centres d’intérêts nécessaires au d’ingénieur, les avantages et les inconvénients, la carrière et ses évolutions possibles :

Il est indispensable de savoir parler anglais, d’être patient, méticuleux. Ses centres d’intérêt sont l’informatique et la chimie. Ses avantages sont que si cet ingénieur à beaucoup d’expérience, il peut discuter de son salaire et de son temps de travail.

Billel L. 3C

 

Introduction sur l’industrie chimique

Dans une industrie chimique il y a plusieurs métiers qui regroupent 3 niveaux de qualification :

1) Les ingénieurs

2) Les opérateurs

3) Les techniciens

Mais il y a aussi (dans une industrie) des métiers périphériques (mécaniciens, technicien en électronique, informaticiens …) qui ont pour mission d’entretenir l’industrie faire fonctionné les machines et les ordinateurs mais qui ne sont pas directement lier à l’industrie chimique.

Tous les travailleurs sont complémentaires et travaillent en équipes

Les industries de la chimie recrutent à tous les niveaux de diplôme en fonction des spécificités et de la technicité propre à leur secteur d’activité.

Il existe plusieurs niveaux de formation :

Le niveau 5 : C’est le niveau de formation validé par un CAP, ou un BEP.
Le niveau 4 : est validé par par un Bac général, un Bac professionnel (Bac pro) , un Brevet de Technicien (BT) , ou un Brevet Professionnel (BP) .
Le niveau 3 : est validé par un Brevet de Technicien Supérieur, ou par un Diplôme Universitaire de Technologie, ou par un diplôme de fin de premier cycle de l’enseignement supérieur (DEUG, DEUST,…).
Le niveau 2 : est validé par une licence, une maitrise.
Le niveau 1 : est validé par une diplôme de troisièmes cycles d’université, un diplômes d’ingénieur, etc…

Lorsqu’une personne est sortie de l’école sans avoir dépassé le niveau collège, ou la première annéée d’un CAP ou BEP, on dit qu’elle est sans qualification.

On parle quelquefois en année d’étude après le bac :

Le niveau 4 : c’est le niveau bac, bac professionnel, bac technologique.
Le niveau 3 : niveau bac + 2.
Le niveau 2: niveau bac + 3 et 4.
Le niveau 1 : niveau bac + 5.

A quelle qualification dans l’emploi correspondent-ils?

Le niveau 5 : il correspond à une qualification d’Ouvrier ou d’Employé Qualifié.
Le niveau 4 : il correspond à une qualification d’agent technique, d’employé ou d’ouvrier Hautement Qualifié, de Technicien.
Le niveau 3 : correspond à une qualification de Technicien Supérieur.

Rubrique niveaux de formation et de qualification du site http://metiers.regionpaca.fr/index.php?id=202

Kevin B. 3èmeC

CONDUCTEUR D’APPAREILS DE L’INDUSTRIE CHIMIQUE

1) Définition du métier :

Le métier de conducteur d’appareil de l’industrie chimique, n’est pas qu’un métier où il faut appuyer sur un bouton, il tient un rôle essentiel au bon fonctionnement de la production. Il doit conduire et surveiller des opérations de production. Il assure la bonne marche des installations permettant les transformations physique ou chimique des produits liquides, solides, gazeux ou électrique.

source : http://www.cidj.com

2) Quels sont les diplômes nécessaires à l’exercice de conducteur d’appareils de l’industrie chimique

Pour exercer le métier de conducteur d’appareils de l’industrie chimique, il faut faire un CAP ou un BEP industrie chimique au Lycée Jean-Baptiste Dumas, ou BEP conducteur d’appareil.

source : brochure Les métiers du parfum – mai 2007

3) Quel age faut-il avoir pour exercer ce métier ?

L’âge requis pour exercer ce métier est de 18 ans minimum.

source : http://orientation-metiers.fr

4) Où peut on préparer un CAP/BEP conducteur d’appareils ?

Pour préparer un BEP ou un CAP conducteur d’appareils de l’industrie chimique, il faut se former dans des lycées professionnels. (Exemple : Lycée Nicolas Louis Vauquelin dans le 13ème arrondissement de Paris)

source : http://lesmetiers.net

5) Quels sont les aptitudes du conducteur d’appareils ?

Il faut être minutieux pour faire ce métier, car la manipulation de certaines machines de contrôle demande de la précision et de la délicatesse. Il faut être concentré car une erreur de manipulation peut entraîner la perte d’une partie de la production. Il faut aussi être réactif quand une machine tombe en panne, car il faut la réparer au plus vite ou faire appel au service maintenance quand l’incident est grave. L’intégrité physique, une bonne vision des couleurs, l’aptitude au travail en hauteur, et aucun antécédent allergique, ainsi que le souci du strict respect des règles de sécurité, l’adaptabilité, le sens du travail en équipe, et l’autonomie sont de rigueur dans l’exercice de ce mérier.

source : lesmetiers.net

6) Quel sont les pré-requis à l’exercice du métier ?

Il faut être précis pour la manipulation des instruments de contrôle qui requiert une grande minutie, concentré, une erreur de manipulation peut entraîner la perte d’une partie de la production et réactif, quand une machine tombe en panne, il faut la réparer au plus vite ou faire appel au service maintenance quand l’incident est grave.

source : lesmetiers.net

7) Que fait le conducteur d’appareils de l’industrie chimique ? Quel est son rôle ?

Le conducteur d’appareils de l’industrie chimique assure la conduite et la surveillance des appareils de fabrication de produits chimiques. Il démarre ces installations, contrôle leur bon fonctionnement et vérifie la qualité de la production.

source : lesmetiers.net

8) Quels sont ses objectifs ?

Il assure la conduite du cycle de fabrication d’un appareil ou d’une ligne de production de produits chimiques selon un programme défini et des consignes précises. Il décèle les anomalies et apporte des mesures correctives. Il intervient dans le secteur de la chimie, l’agro-alimentaire, la verrerie, le nucléaire, la pétrochimie, la métallurgie, c’est-à-dire dans de nombreuses industries (toxicité, corrosivité, explosivité…).

source : metiers.info

9) Avec qui travaille le conducteur d’appareil de l’industrie chimique ?

Il travaille en collaboration avec un technicien ou un ingénieur.

source : metiers.info

10) Quel sont les clients du conducteur d’appareils de l’industrie chimique ?

Il travaille pour les pharmacies, les parfumeurs (nez), et les usines de cosmétiques.

source : metiers.info

11) Ou travail le conducteur d’appareils chimique ?

Les conducteurs d’appareils chimique travail soit dans l’atelier de production prés des machines, soient dans une salle de contrôle. Dans les industries chimiques de base, la production s’effectue le plus souvent dans des ateliers qui fonctionnent en continu (24h/24 et 7j/7).

Exemple :

Société française de chimie 01 40 46 71 60

Rue Saint-Jacques 75005

Paris

source : metiers.info

12) Quelle sont les conditions de travail et les règles de sécurité ?

L’informatisation de la production chimique fait disparaître les tâches les plus fastidieuses. Les consignes de sécurité sont strictes, et le conducteur d’appareil doit porter des lunettes, un casque, des gants et des bottes quand il est à proximité des appareils.

source : lesmetiers.net

13) Quel est le salaire ?

Un conducteur d’appareil gagne entre 1150€ et 1300€ par mois et un chef d’équipes gagne entre 1350€ et 1500€.

source : lesmetiers.net

14) Quels sont les débouchés ?

Les entreprises de l’industrie chimique constituent les premiers employeurs des conducteurs d’appareils de l’industrie chimique.

source : metiers.info

15) Quel peut-être la carrière du Conducteur ?

L’évolution de la carrière est : Chef d’équipe, agent de maîtrise, technicien d’atelier ou de services annexes (maintenance, logistique, sécurité…), technicien de fabrication de l’industrie chimique, technicien supérieur de fabrication de l’industrie chimique.

source : metiers.info

Sarah F 3èmeD et Laure M 3èmeB

L’ industrie chimique et ses métiers.

Dans une industrie il y a trois grands secteurs d’activités :

-La production qui concernent des opérateurs, des techniciens et des ingénieurs.

-Le laboratoire où l’on retrouve les mêmes métiers.

-Le secteur commercial qui est composé de techniciens et d’ingénieurs mais moins dans l’industrie chimique que dans les autres industries.

Mais il y a aussi des métiers qui ne sont pas concernés par la chimie mais dont l’industrie chimique a besoin : les mécaniciens pour l’entretien des machines, les électroniciens et les informaticiens spécialisés dans l’automatisme industriel.

En 2007, le salaire annuel d’un ingénieur et cadre était d’environ 15 360 euros, celui d’un technicien et agent de maîtrise est d’environ 30 996 euros par an dans l’ensemble de l’industrie et celui d’un VPR (commerciaux) est d’environ 40 179 euros par an dans l’industrie chimique.

 

 

L’industrie chimique contient 41 % d’ouvriers, 33 % de techniciens et agents de maîtrise, 24 % d’ingénieurs et cadres et 2 % de VPR (commerciaux).

Notre invité, M.René P. a illustré son propos au travers d’un exemple pratique de projet industriel :

Il a fallu que son industrie aille chercher son bois en Allemagne car il était moins cher et de meilleure qualité. La fabrication du charbon actif se passe au laboratoire, plusieurs équipes ont été nécessaires. Il faut porter un masque respiratoire pour faire la transformation du bois et un des composants de ce masque est le charbon actif. Notre invité était l’un des experts du « charbon actif » d’Europe.

L’industrie utilise aussi des algues qui vont servir de pâte pour les dentistes, son nom scientifique est « l’alginate ». Les chimistes ont contribué à la découverte d’une nouvelle méthode d’extraction « d’alginate » qui est plus performante que la manière traditionnelle : autrefois les femmes faisaient sécher à la main les algues.

Pour en savoir plus rendez vous sur les sites suivants :

-le site de l’Union des Industries Chimiques : http://www.uic.fr/cc_emploi.asp

-le site des de l’observatoire de l’industrie chimique :

http://www.observatoireindustrieschimiques.com

-le site des métiers de la chimie : http://lesmetiersdelachimie.com

Moustapha.S 3eC

 



Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
high school musical et camp... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres